• Notre Pratique

     

    L'ECHAUFFEMENT

    Chaque cours débute par un travail de gymnastique du corps, depuis le haut jusqu'en bas, permettant de mettre en mouvement toutes les articulations du corps, dans ce travail dit "d'échauffement" on peut retrouver des exercices d'assouplissement, d'étirement, de renforcement musculaire, de travail respiratoire intégrés dans nos frappes et nos techniques traditionnelles. Le pratiquant va donc commencer à acquérir des notions d'axes, de schéma corporel, tout en gagnant en tonicité et en souplesse. Il va habituer son corps a l'effort et le préparer aux applications des techniques de combat.


    LES QUYENS (enchainements)

    Cette partie de notre pratique permet au vo sinh (le pratiquant) d'apprendre des enchainements qu'il pourra effectuer seul ou en groupe. le jeune pratiquant commence par des déplacements en carré, puis en étoile (bat quai). Viennent ensuite les leçons, afin de développer les techniques spécifique du Thanh Long (tranches, paumes, piques, marteaux, coudes, blocages, coups de pieds) et les séries permettant de préparer le travail de poursuite d'un adversaire. Les Quyens, viennent après l’acquisition des bases pour appliquer toutes sortes de techniques dans les huit directions de notre rosace. Le travail des enchainements permet de stimuler à chaque age de la vie la mémoire, de renforcer le corps et de répertorier les techniques de notre école.



    LE 2 PAR 2

    Il s'agit de l'application des techniques avec un partenaire. On peut travailler les attaques, de poings et de pieds, les blocages, les contre attaques, les contres, les esquives... Ce travail permet d'endurcir le pratiquant, d’aguerrir des réflexes et des automatismes face à un adversaire. Il se débute dès les premiers mois de pratique et permet à tout stade de confronter l'efficacité du travail avec un partenaire.



    LE KHI DAO

    Il s'agit de l'art interne de notre pratique, littéralement "la voie de l'énergie" il permet de travailler le souffle, d'apprendre des techniques respiratoire et énergétique. Le cours débute par un travail d'échauffement, en douceur puis par différents travaux de canalisation du souffle et de quyens respiratoires. Il s'agit d'un complément indispensable a la pratique de l'art externe. De plus, pour des personnes plus âgées ou en moins bonne condition physique il est possible de prendre une licence seulement khi dao.